BESOIN DE CONSEILS
POUR TROUVER
UNE MAISON DE RETRAITE ?
Je recherche :
1 Je formule ma demande
2 Un conseiller me rappelle
3 Nous trouvons une solution
-

Maison de retraite » Base de documents » Alzheimer-Maisons de retraite » Gestion des troubles démentiels - Maison de retraite Alzheimer

Gestion des troubles démentiels - Maison de retraite Alzheimer

A+ A- Imprimer le dossier Envoyer par email

Gérer les crises de démence.

Dans les maisons de retraite Alzheimer, l’une des principales difficultés pour le personnel soignant réside dans la gestion des troubles démentiels chez leurs pensionnaires. Déambulation, désorientation, tentatives de fugue, troubles de la communication, stress et angoisses en tout genre sont autant de conséquences de la maladie à gérer au quotidien pour permettre aux malades de conserver une existence la plus sereine que possible. Ces troubles font partie intégrante de la vie quotidienne d’une maison de retraite Alzheimer et le personnel est formé en permanence afin de d’être en mesure de faire face au moindre problème.
Les troubles de la communication sont en particulier sous haute surveillance dans les maisons de retraite Alzheimer car ils engendrent souvent d’autres problèmes tels que les angoisses, le stress ou des crises de panique par exemple. Le personnel veille donc à ce que chaque pensionnaire soit « écouté » de la meilleure des manières et que tout signe d’un comportement négatif soit habilement écarté par la parole, les gestes ou le partage des émotions.

Conserver autant que possible son autonomie.

Les gestes quotidiens sont également inlassablement répétés dans ces maisons de retraite Alzheimer afin que les malades ne les oublient pas et conservent leur autonomie le plus longtemps que possible. Apprendre, réapprendre, répéter sont donc des actions menées par le personnel. La maladie d’Alzheimer étant une maladie à l’avancée plus ou moins lente et progressive, les malades sont souvent en proie à des crises d’angoisse, de l’anxiété voir de la détresse car ils prennent conscience de la diminution progressive de leurs activités psychiques et physiques. Les maisons de retraite Alzheimer leur offrent donc un environnement serein et sécurisant. En leur permettant de déambuler à leur guise par exemple, les rampes déambulatoires permettront aux malades de calmer leurs angoisses. De même, des repères rassurants avec la mise en place d’objets familiers par exemple aideront les résidents à se sentir en sécurité.
Les troubles liées à l’Alzheimer, plus que d’être gérés, doivent avant tout être prévenus dans les maisons de retraite Alzheimer. C’est la raison pour laquelle ce type de structure est souvent en modification et le personnel souvent formé pour assurer continuellement aux malades la meilleure des prises en charge.
Autres dossiers